Les services psychiatriques seront également accessibles dans les hôpitaux régionaux en 2024, a annoncé lundi le ministre des Finances, le Dr Ashni Singh, lors de sa présentation du budget 2024.

Parlant des efforts entrepris par le gouvernement pour lutter contre les problèmes de santé mentale, il a révélé qu’en 2024, le gouvernement poursuivra l’intégration des interventions de santé mentale aux niveaux des soins de santé primaires et tertiaires.

« L’accent sera mis sur la formation des professionnels de la santé dans les différents établissements, y compris la formation en matière d’intervention contre le suicide, les interventions brèves en cas de toxicomanie et d’alcoolisme et les premiers secours psychologiques, pour n’en nommer que quelques-uns », a-t-il expliqué.

L’année dernière, il a été rapporté que le gouvernement envisageait la fermeture de l’hôpital psychiatrique national de la région 6 (Berbice Est-Corentyne).

« Le nouveau modèle de traitement des patients psychiatriques consiste en réalité à les traiter lorsqu’ils ont un épisode aigu, puis à retourner dans leur environnement d’origine, et c’est donc ce que nous essayons maintenant d’adapter », avait expliqué le ministre de la Santé, le Dr Frank Anthony. les média.

Le Dr Anthony a soutenu que l’acte d’institutionnaliser des personnes ayant besoin de soins mentaux n’existe nulle part ailleurs dans le monde et qu’il ne devrait pas non plus se produire en Guyane.

A lire également