Des centaines de nouvelles opportunités d’emploi dans le secteur de l’externalisation des processus métiers (BPO) devraient être créées cette année grâce à d’importants investissements privés rendus possibles grâce aux politiques stratégiques du gouvernement.

Cela a été révélé lundi par le ministre principal du Cabinet du président chargé des Finances, le Dr Ashni Singh, alors qu’il présentait le budget national 2024.

Le Dr Singh a fait l’éloge du secteur du BPO, qui, selon lui, a créé plus d’emplois que la plupart des autres secteurs du pays.

« … en particulier, les emplois qui sont particulièrement populaires auprès de la main-d’œuvre féminine et qui offrent un point d’entrée dans le monde du travail dans un environnement axé sur la technologie », a-t-il déclaré.

Reconnaissant le potentiel de création d’emplois du secteur, le Dr Singh a déclaré que le gouvernement continuera à soutenir le développement et l’expansion du secteur en Guyane.

Il a souligné que depuis la libéralisation et la création d’un secteur des télécommunications compétitif, quelques mois seulement après la reprise du pouvoir du gouvernement PPP/C en 2020, il y a eu une réduction extrêmement significative du coût de la bande passante, permettant l’expansion du secteur des centres d’appels et la promesse de création d’emplois.

« En 2019, les centres d’appels payaient 950 USD par mégabit de données et aujourd’hui, ce prix est de 50 USD ou moins, ce qui réduit le coût de la bande passante d’environ 95 %, faisant du coût de communication en Guyane l’un des plus compétitifs du secteur des centres d’appels » » a révélé le ministre des Finances.

En conséquence, a-t-il fait remarquer, depuis sa reprise en fonction en 2020, près de 2 000 emplois BPO ont été créés.

« En 2023, conformément au programme de notre gouvernement visant à assurer le développement et la création d’emplois dans toute la zone géographique, quatre nouveaux centres d’appels ont été construits, deux à Essequibo et Berbice, et toutes les installations devraient être opérationnelles en 2024 », a-t-il révélé. ajoutant que cette intervention directe du gouvernement a le potentiel de créer 800 emplois supplémentaires dans le secteur BPO, avec un potentiel d’extension jusqu’à 1 600.

En outre, les installations d’Enmore et de Tuschen sont en cours de modernisation, chacune ayant la capacité d’employer 300 personnes supplémentaires.

De plus, en 2024, le gouvernement construira deux nouveaux centres d’appels dans la région cinq (Mahaica-Berbice), avec la capacité de créer 800 emplois supplémentaires.

« Le gouvernement continuera à travailler avec l’industrie pour positionner la Guyane comme une destination privilégiée pour le BPO », a déclaré le Dr Singh.

En décembre 2023, le ministère du Logement et de l’Eau, par l’intermédiaire de l’Autorité centrale du logement et de la planification, a lancé un appel d’offres pour la construction de deux tout nouveaux centres d’appels à Mahaicony et Hope Town, dans la région cinq.

A lire également