Le secteur hôtelier du Guyana bénéficiera d’un nouvel élan avec la construction d’un nouvel hôtel massif sur l’avenue Carifesta à Georgetown, doté d’installations de conférence et de divertissement de classe mondiale.

Cela a été révélé par le président Dr Irfaan Ali lors de son discours lors du gala du 31e anniversaire et de la cérémonie de remise des prix de la Commission du secteur privé (PSC).

« En dehors des nombreux hôtels déjà en construction, vous verrez le plan de rénovation urbaine qui implique la construction d’un immense hôtel, d’un centre de conférence et de divertissement le long de Carifesta à partir de l’année prochaine, et ce sont des investissements du groupe qatari… C’est le long de Carifesta. [Avenue] cela ouvrira d’énormes opportunités le long de l’autoroute Carifesta et concrétisera le projet d’une promenade moderne le long de la digue à l’extérieur de Carifesta qui soutiendra les investissements qui arrivent », a affirmé le chef de l’État.

Selon le président Ali, 2024 sera une année importante pour la Guyane en tant que pays hôte. L’année débutera avec la troisième édition de la Conférence internationale de l’énergie, qui se tiendra du 19 au 22 février. En février également, la 46e Conférence des chefs de gouvernement de la Communauté des Caraïbes (Caricom) se tiendra à Georgetown alors que le Guyana assumera son rôle. présidence de l’instance régionale en janvier 2024.

Par ailleurs, la Guyane accueillera des matchs lors de la Coupe du monde masculine T20 de l’International Cricket Council (ICC), qui se tiendra en juin 2024 aux Antilles et aux États-Unis. Le pays accueillera également la finale du tournoi de la Premier League des Caraïbes (CPL), qui coïncidera avec les activités très attendues du Carnaval de cricket.

Par ailleurs, la Guyane devrait accueillir plusieurs délégations de haut niveau du monde entier au début de la nouvelle année. Jusqu’à présent, des missions du Brésil ; Arabie Saoudite; Canada; Émirats arabes unis (EAU) ; Qatar; Inde; Rwanda; Les États-Unis et peut-être le Royaume-Uni ont été confirmés.

«C’est comme ça que ça [new] année nous rencontrera », a noté le chef de l’État.

Ces événements augmenteront la demande de chambres et d’hébergements supplémentaires en Guyane. Auparavant, lors d’événements de classe mondiale comme la tournée CPL.

« Capitale du divertissement »

Actuellement, plusieurs hôtels de marque internationale sont en construction et les travaux entreront dans leur phase finale l’année prochaine.

Le président Ali a déclaré que ces initiatives contribueraient à renforcer l’objectif du gouvernement guyanais de positionner le pays comme la « capitale du divertissement » de la région.

« Nous allons entamer le processus de création en Guyane, capitale du divertissement de la Région, car nous sommes déjà parfaitement conscients [of] le fait qu’une fois que nous aurons construit la capacité avec toutes ces nouvelles chambres, ces nouveaux hôtels et ces nouveaux restaurants, nous devrons être capables d’attirer les gens, de faire venir les consommateurs et de nous occuper de la nouvelle offre. Cette demande doit être là pour correspondre à la nouvelle offre du système. Et nous y réfléchissons déjà ; quant à la façon dont nous devons garantir que la Guyane – construite sur une plate-forme en tant que petite population – comment pouvons-nous créer cette demande en amenant continuellement les gens de ce pays à alimenter tout ce que nous construisons », a déclaré le dirigeant guyanais.

Conformément aux efforts du Guyana pour augmenter le nombre de chambres d’hôtel pouvant accueillir les visiteurs dans le pays, le Parti progressiste du peuple/Civic (PPP/C) a eu l’intention de créer un environnement propice à la création de nouveaux hôtels dans le but d’ajouter quelque 2 000 hôtels. chambres au stock local dans les années à venir.

À cette fin, le gouvernement, par l’intermédiaire de son Bureau guyanais pour l’investissement (GO-Invest), avait lancé une manifestation d’intérêt (EoI) en 2021 pour les promoteurs hôteliers. Par conséquent, la Guyane devrait voir la construction d’au moins huit nouveaux hôtels au cours des prochaines années, parmi lesquels des marques hôtelières mondialement reconnues, telles que les hôtels Marriott, Hyatt, Hilton, Radisson et Best Western.

Actuellement, des travaux sont en cours sur l’hôtel Courtyard by Marriott, d’une valeur de 20 millions de dollars, à Timehri, sur la rive est de Demerara. L’hôtel de 140 chambres, situé à proximité de l’aéroport international Cheddi Jagan (CJIA), devrait ouvrir ses portes au premier trimestre 2024.

Un protocole d’accord (MoU) a également été signé pour la construction d’un hôtel Hilton de 90 millions de dollars américains à McDoom, dans le Grand Georgetown. L’hôtel de marque de 289 chambres serait construit dans une zone déjà très fréquentée, qui abrite de nombreuses entreprises telles que Gafoors, Pritipaul Singh Investment, Guyana Shore Base Inc, Farm Supplies et Schlumberger. La construction devait commencer en janvier 2021 et durer deux ans.
De plus, des travaux sont en cours sur l’hôtel Hyatt Place, d’une valeur de 32,2 millions de dollars, à Providence, sur la rive est de Demerara. L’hôtel quatre étoiles de 125 chambres, situé le long de Red Road à Providence, devrait également être achevé l’année prochaine.

L’hôtel de charme Aiden byBest Western, d’une valeur de 15 millions de dollars américains, situé dans les rues Robb et Oronoque à Georgetown, devrait ouvrir ses portes en mars 2024. L’hôtel de 150 chambres s’étendra sur neuf étages d’un bâtiment moderne de 74 000 pieds carrés avec un bar exécutif. et salon, des salles de conférence exécutives, des salles à manger privées et une salle de sport, un bar et un restaurant ultramodernes.

En juillet de cette année, les travaux de construction d’un hôtel Blue Ridge à Liliendaal, dans le Grand Georgetown, ont commencé. Une fois achevée en 2024, cette installation de 45 millions de dollars ajoutera 200 chambres supplémentaires aux 2 000 chambres d’hôtel que le gouvernement prévoit de créer au cours des prochaines années.

A lire également