Le ministre des Finances, le Dr Ashni Singh, a lancé un appel aux banques internationales pour qu’elles s’implantent en Guyane.

Il s’exprimait à l’époque lors de la troisième journée de la Conférence sur l’énergie de Guyane et de l’Expo sur la chaîne d’approvisionnement organisée à l’hôtel Marriott de Georgetown.

Selon lui, de nombreux projets se déroulent à travers la Guyane alors que le pays se positionne comme une puissance dans un certain nombre d’industries et, à ce titre, a fait appel aux banques régionales et internationales pour construire des succursales en Guyane.

« Beaucoup de nos banques nationales sont relativement petites et ont encore un bilan relativement modeste… Elles ont répondu (aux besoins de financement) mais il y a une limite au-delà de laquelle elles sont mises au défi de répondre… Il existe donc une opportunité pour les banques internationales de faire des affaires en Guyane », a déclaré le ministre des Finances.

L’intérêt des banques étrangères n’est pas inexistant, selon le Dr Singh. Les institutions financières multilatérales comme la Banque mondiale et la Banque interaméricaine de développement (BID) font partie de ceux qui soutiennent des projets en Guyane.

BID Invest, qui travaille avec le secteur privé de la région, est un exemple de banque étrangère aidant à financer des projets menés par le secteur privé en Guyane.

Le Dr Singh a déclaré qu’il existe d’autres opportunités pour les banques régionales et internationales de venir en Guyane et de soutenir le secteur privé, en particulier celles dont les projets sont clairement « bancables ».

« La Guyane pourrait facilement et évidemment être considérée comme la plaque tournante régionale pour tous les investissements que vous envisagez, quelles que soient les opérations commerciales ou commerciales que vous envisagez d’implanter en Guyane… Dans de nombreux cas, certaines de ces sociétés ont des contrats avec Exxon ou avec Exxon. Des entrepreneurs de premier niveau, ce sont donc des prospects très rentables », a expliqué le Dr Singh.

À la fin de l’année dernière, il a été rapporté que le gouvernement était en pourparlers avec au moins deux grandes banques commerciales basées aux États-Unis en vue d’étendre leurs services ici.

Les deux banques en question sont Bank of America et Citibank.

A lire également