Le gouvernement reste conscient du fait que les installations agroalimentaires jouent un rôle clé dans les efforts de l’administration visant à accroître la sécurité alimentaire et à promouvoir une croissance économique durable.

Dans ce contexte, le gouvernement investit 25 millions de dollars pour construire, achever, rénover et équiper une usine de transformation agroalimentaire dans le village amérindien d’Orealla situé dans la région Six, afin de permettre au village de devenir un producteur important de produits à base de manioc et d’autres produits transformés. des produits.

Lors de la récente distribution de systèmes solaires domestiques, le ministre principal du cabinet du président chargé des finances, le Dr Ashni Singh, a informé les villageois que l’installation devrait être opérationnelle avant la fin de l’année.

Le Dr Singh a rappelé que la vision du président Dr Mohamed Irfaan Ali en matière de sécurité alimentaire est de garantir que chaque village de Guyane se spécialise dans un produit pour lequel il a un avantage comparatif et dans le cas d’Orealla, il s’agit de produits à base de manioc.

La culture du manioc est déjà en cours dans le village.

« Une fois cette installation mise en service, nous aimerions voir ce village devenir un producteur majeur de produits à base de manioc. Vendre ces produits non seulement à Orealla, non seulement à Moleson Creek et Crab Wood Creek, non seulement dans la région six, mais à l’échelle nationale », a exprimé le Dr Singh.

Le village peut également relancer la transformation du fromage de mangue et d’ananas, une entreprise entreprise depuis longtemps par la communauté.

« Et Toshao, je vous oblige à respecter cet engagement… Je veux lire l’étiquette et voir Orealla produire du manioc, de la farine, du pain de manioc à base de manioc… et je vous oblige à relever ce défi », a déclaré le ministre.

Une installation similaire est également en construction à Crabwood Creek. Les projets sont des éléments essentiels des efforts du gouvernement pour améliorer la sécurité alimentaire, et en ajoutant de la valeur aux produits agricoles primaires, l’agro-industrie améliore les revenus des ménages et ouvre de nouvelles opportunités.

« Ce n’est tout simplement pas un bâtiment avec quelques pièces et équipements ; c’est une installation grâce à laquelle l’indépendance économique peut être atteinte, des revenus peuvent être générés et la vie des familles et des individus peut être améliorée », a souligné le ministre.

Parallèlement, Orealla a bénéficié d’investissements substantiels au fil des ans, notamment des fonds de crédits carbone, dont 24 millions de dollars ont été versés au village ; des projets ont déjà commencé dans le village financés par le crédit carbone.

De plus, grâce aux fonds fournis par les subventions présidentielles du ministère des Affaires amérindiennes, le village a récemment bénéficié d’un tracteur et d’une remorque ainsi que d’outils.

« Toshao, je suis heureux de voir que vous avez reçu votre tracteur et votre remorque et qu’ils sont utilisés à bon escient et bien entretenus. Et vous seriez heureux de savoir qu’Orealla n’est pas le seul village à en avoir reçu un… parce que nous voulons que chaque village puisse développer une économie villageoise durable », a-t-il ajouté.

Le village a également reçu du gouvernement un bateau de pêche entièrement équipé pour aider les pêcheurs locaux dans leurs activités quotidiennes. [DPI]

A lire également