Le ministère du Travail fait un pas en avant vers l’amélioration de la prestation de services avec la mise en œuvre du système numérique de gestion des plaintes et des inspections (DCIMS) et de son application mobile conviviale.

Cette mesure technologique améliorera la qualité, l’efficience et l’efficacité du ministère, en révolutionnant le système actuel de dépôt des plaintes du travail.

C’est ce qu’a annoncé lundi le ministre du Travail, Joseph Hamilton, lors de la présentation des débats sur le budget 2024 à l’Assemblée nationale.

« En 2024, un système numérique de gestion des plaintes et des inspections avec application mobile sera mis en œuvre. Le système permettra d’obtenir des données en temps réel qui pourront être utilisées pour développer des stratégies et également pour informer les décideurs politiques », a souligné le ministre Hamilton.

En outre, le ministre du Travail a déclaré que l’application mobile est conçue pour que le public, les travailleurs et les employeurs disposent d’une plate-forme qui facilite le signalement des violations et des plaintes en matière de travail.

Les travailleurs pourront communiquer leurs difficultés directement aux inspecteurs du travail à l’aide de preuves photo et vidéo, suivre l’évolution des plaintes et avoir accès à une connaissance approfondie du droit du travail pour comprendre leurs droits.

Le gouvernement a reçu près de 50 pour cent de plaintes en moins, avec un total de 3 103 plaintes au cours des trois dernières années, par rapport à l’administration précédente, qui en avait reçu 5 497 au cours de ses trois premières années de mandat.

Les mesures prises par le gouvernement démontrent l’engagement du ministère du Travail à protéger les droits des travailleurs et à créer un marché du travail plus juste et plus juste.. [DPI]

A lire également