En 2023, un total de 912 plaintes de salariés concernant diverses questions telles que les indemnités de licenciement, les congés annuels, les retenues illégales sur les salaires, le paiement des heures supplémentaires, le non-paiement du salaire minimum et les indemnités de départ ont été déposées auprès du ministère du Travail.

Le Département du travail du ministère a pu résoudre 85 pour cent de ces plaintes au nom des employés. Et les 15 % restants seraient résolus au cours du premier trimestre 2024.

À cet égard, 32 affaires ont été déposées devant les tribunaux de première instance, où 21 cas ont été résolus l’année dernière tandis que 11 sont encore devant les tribunaux et se trouvent à différents stades de la procédure judiciaire.

Grâce aux cas résolus, un total de 69 millions de dollars a été récupéré au nom des employés, soit une augmentation de 42 % par rapport à 2022.

Mardi, lors de la conférence de presse de fin d’année de son ministère, le ministre Joseph Hamilton a révélé qu’une grande partie des plaintes émanaient de travailleurs employés dans le secteur de la sécurité privée.

Il a été révélé que plusieurs entreprises du secteur susmentionné ont refusé de payer le salaire minimum de base de 60 147 dollars par mois.

« Les gens ne paient toujours pas soixante mille dollars par mois, quinze mille dollars par semaine, nous devons encore régler ce problème, ce sont des affaires portées devant les tribunaux. Ce qui est particulièrement grave, ce sont les sociétés de sécurité qui sont notoires. Une fois, nous avons eu environ 400 affaires contre une personne devant le tribunal », a déclaré Hamilton.

« Au moment où je vous parle, le CLO (Chief Labor Officer) examine une affaire dans laquelle quelqu’un offre 10 millions de dollars pour résoudre un problème. Il me dit que lorsqu’il commence à calculer les 10 millions de dollars, cela n’effleure même pas la surface de ce qu’ils doivent à l’employé », a-t-il ajouté.

Le ministre Hamilton a expliqué que l’objectif du gouvernement est de résoudre les cas restants cette année et d’impliquer les employeurs dans le cadre de forums tels que des séminaires, dans le but de réduire ce type de plaintes.

Ces mesures seront associées à des efforts visant à mener des inspections d’entreprises pour garantir que les entreprises respectent les exigences législatives régissant les conditions de travail.

A lire également