L’opération de sauvetage et de récupération des Forces de défense guyaniennes (GDF) a repris ce matin pour ramener chez eux les corps de cinq des héros tombés au champ d’honneur du pays et des survivants du tragique accident d’hélicoptère de mercredi, le caporal Dwayne Jackson et le lieutenant Andio Michael Crawford.

«Aujourd’hui, nous nous aventurons à nouveau dans cette mission de sauvetage et de récupération. Nous sommes concentrés et déterminés. Nos officiers des forces spéciales courageux et hautement qualifiés sont à flanc de montagne sur le site, prenant soin des deux survivants et préparant la zone d’extraction », a déclaré le capitaine Gerry Gouveia, conseiller à la sécurité nationale.

Toutefois, le mauvais temps persiste. Au moment de la publication de cet article, les survivants se trouvaient toujours sur les lieux du crash.

Jeudi, trois tentatives d’extraction ont été faites, mais les intempéries ont contrecarré ces efforts.

Néanmoins, l’équipe de secours, comprenant du personnel médical, a été dépêchée sur place pour soigner les survivants.

Ceux qui ont péri sont le brigadier (à la retraite) Gary Beaton, le colonel Michael Shahoud, le lieutenant-colonel Sean Welcome, le lieutenant-colonel Michael Charles et le sergent d’état-major Jason Khan.

Le brigadier Beaton était l’ingénieur du projet ; Le colonel Shahoud, avocat, était commandant du 1er bataillon d’infanterie ; Le lieutenant-colonel Charles était le pilote ; Le lieutenant-colonel Welcome était commandant du bataillon de réserve; et le sergent d’état-major Khan appartenait au 31e Escadron des forces spéciales.

Les militaires se dirigeaient mercredi vers les troupes près de la frontière vénézuélienne lorsque le contact a été perdu avec l’avion dans lequel ils voyageaient, l’hélicoptère GDF Bell 412.

Mercredi vers 11h20, un signal de localisation d’urgence (ELT) a été envoyé, mais en raison du terrain accidenté et des conditions météorologiques défavorables, l’équipe de recherche et de sauvetage n’a pu atteindre le site que jeudi vers 14h30.

Selon GDF, la mission de l’équipe était d’extraire les militaires, mais vers 14h47, l’équipe a signalé qu’il n’y avait que deux survivants.

Une fois l’extraction terminée, GDF a déclaré qu’une enquête approfondie serait ouverte sur l’incident.

A lire également