Version DPI – Le président guyanais, le Dr Mohamed Irfaan Ali, a imploré les enseignants de faire preuve de patience alors que le gouvernement continue d’améliorer les conditions de travail de chaque catégorie de travailleurs.

Il s’exprimait vendredi lors de l’ouverture du centre de formation technique du Guyana Technical Training College à Port Mourant.

Il a déclaré que le gouvernement était en train de mettre en place un cadre solide pour élever le type d’éducation dispensé en Guyane à un niveau de classe mondiale.

Certains enseignants du pays ont mené une action revendicative, à l’initiative du Syndicat des enseignants de Guyane.

Selon le président, cette grève semble être purement politique et non motivée par un véritable souci du bien-être des enseignants.

Il a exhorté les éducateurs du pays à éviter d’être utilisés comme des pions politiques et leur a rappelé l’amour, le respect et l’appréciation inébranlables du gouvernement pour leurs remarquables contributions au pays.

Le dirigeant guyanais les a également encouragés à se concentrer sur les évolutions ultérieures à moyen terme.

« Tout le monde croit que toutes nos ressources sont disponibles dès maintenant. En 2027, les revenus réels du pays gla rangée sera vue. Et j’ai dit à nos enseignants, infirmières et fonctionnaires que nous nous engageons à leur offrir la meilleure vie possible. Il n’est pas nécessaire de politiser. Il est certain que la situation actuelle des enseignants a été dépassée par l’opportunisme politique. » il a dit.

Selon le président Ali, le gouvernement s’efforce d’améliorer progressivement les prestations sociales de toutes les catégories de travailleurs. Cette approche est conçue pour favoriser une richesse durable et augmenter la valeur nette de tous les Guyanais.

« Ce gouvernement veillera à ce que l’ensemble du programme soit le meilleur programme de protection sociale possible dans la région. Nous nous y engageons, mais il faut faire preuve de patience. Vers la fin de cette année, nous aurons une évaluation globale par catégorie de travailleurs, afin de pouvoir avoir une intervention encore plus structurée et qui apportera plus de bénéfices. Mais nous devons tous donner un peu dans ce processus de développement progressif. Au cours de cette année, une évaluation sera faite pour toutes les catégories de nos travailleurs. s’est engagé le chef de l’Etat.

Compte tenu de l’énorme croissance qui se dessine, le président a déclaré qu’il n’était pas nécessaire que les enseignants « s’opposent à un ouragan », car la trajectoire de développement du pays promet des bénéfices abondants pour chaque Guyanais.

« Vous n’avez pas besoin de faire pression sur le gouvernement PPP/C pour améliorer votre bien-être. Nous le ferons sans condition. » a noté le président.

A lire également