Voir la déclaration complète de la Cour internationale de Justice (CIJ) :

LA HAYE, le 3 novembre 2023. La Cour internationale de Justice tiendra des audiences publiques dans l’affaire relative à la sentence arbitrale du 3 octobre 1899 (Guyana c. Venezuela) le mardi 14 novembre 2023 au Palais de la Paix à La Haye, siège de la Cour. . Il est rappelé que le 29 mars 2018, la Guyane a déposé une requête introductive d’instance contre le Venezuela dans laquelle elle demande à la Cour « de confirmer la validité juridique et l’effet contraignant de la sentence concernant la frontière entre la colonie de la Guyane britannique et les États-Unis du Venezuela ». , du 3 octobre 1899 » (voir communiqué de presse 2018/17).

Les audiences seront consacrées à la Demande en indication de mesures conservatoires présentée par la Guyane le 30 octobre 2023. Dans sa Demande, la Guyane précise que «[o]Le 23 octobre 2023, le gouvernement du Venezuela, par l’intermédiaire de son Conseil électoral national, a publié une liste de cinq questions qu’il envisage de poser au peuple vénézuélien dans un cadre . . . « Référendum consultatif » le 3 décembre 2023 ». Selon le demandeur, le but de ce référendum est « d’obtenir des réponses qui soutiendraient la décision du Venezuela d’abandonner [the current proceedings before the Court]et de recourir plutôt à des mesures unilatérales pour « résoudre » le différend avec la Guyane en annexant et en intégrant formellement au Venezuela l’ensemble du territoire en cause dans la présente procédure, qui comprend plus des deux tiers de la Guyane » (voir communiqué de presse 2023/58 ).

Calendrier des audiences :
Mardi 14 novembre 2023 10h00-1h30 : Plaidoirie (Guyane) et 15h00 – 16h30 : Plaidoirie (Venezuela)

Article précédentUG « consterné » par un prétendu enregistrement en classe par un professeur à temps partiel
Article suivantGBTI lève 3,7 millions de dollars pour aider les victimes de la tragédie de Mahdia ; chèque présenté au CDC

A lire également