L’initiative d’hygiène menstruelle entreprise par la Première dame Arya Ali pour mettre fin à la pauvreté menstruelle en Guyane a été stimulée lundi dernier lorsque CNOOC Petroleum Guyana Limited a fait don de serviettes hygiéniques d’une valeur de 10 millions de dollars.

Le don a été remis à la Première Dame par M. Liu Xiaoxiang, Président de CNOOC Petroleum Guyana Limited (CPGL), qui a déclaré que son entreprise était heureuse de soutenir l’excellente initiative de la Première Dame, qui contribue à la santé et à la dignité de la population féminine du Guyana. .

Lors de la simple cérémonie de passation de pouvoir qui s’est tenue à son bureau de State House, la Première Dame a remercié la CPGL pour son soutien qui, selon elle, contribuerait à éliminer les obstacles à l’accès aux produits sanitaires de base pour les filles.

L’Initiative d’hygiène menstruelle de la Première Dame vise à mettre fin à la pauvreté menstruelle en Guyane, un problème qui affecte négativement les femmes et les filles, en particulier dans l’arrière-pays, et qui restreint l’accès à l’éducation. Dans le cadre de ce programme, des serviettes hygiéniques sont distribuées dans les écoles secondaires des 10 régions administratives du pays.

La Première Dame a souligné que l’initiative a commencé en mettant l’accent sur les filles d’âge scolaire, dont beaucoup ne pouvaient pas aller à l’école lorsqu’elles avaient leurs règles, soit parce qu’elles n’en avaient pas les moyens, soit parce qu’elles n’avaient pas accès aux produits hygiéniques. À long terme, le projet vise à garantir que chaque femme et fille de Guyane reçoive des produits sanitaires gratuits.

En félicitant CPGL pour son soutien, Mme Ali a souligné l’importance de la pauvreté menstruelle qui doit être reconnue et prise en compte par les acteurs opérant en Guyane. Mme Ali a également souligné que l’initiative a commencé en mettant l’accent sur les filles d’âge scolaire, dont beaucoup ne pouvaient pas aller à l’école lorsqu’elles avaient leurs règles, parce qu’elles n’avaient pas les moyens d’acheter ou d’accéder à des produits hygiéniques.

« Ce don nous permettra d’offrir une couverture à toutes les filles d’âge scolaire, puis nous passerons à la couverture des femmes, en commençant par les plus vulnérables, dans le but d’étendre la couverture à l’ensemble du pays », a-t-elle déclaré.

Grâce à ce programme, des serviettes hygiéniques sont actuellement distribuées dans les écoles secondaires des dix régions administratives. Plus de 32 000 filles en âge d’aller à l’école secondaire dans les 10 régions administratives reçoivent chaque année des serviettes hygiéniques.

A lire également