Communiqué de presse de l'OECO — Les pays des Caraïbes proposant des programmes de citoyenneté par investissement agissent rapidement pour mettre en œuvre le protocole d'accord (MOA). Les signataires du MOA sont Antigua-et-Barbuda, le Commonwealth de la Dominique, Grenade, Saint-Kitts-et-Nevis et Sainte-Lucie.

Le MOA, publié en mars 2024, vise à garantir la coopération mutuelle, le partage d’informations, le respect des normes communes de bonnes pratiques et la surveillance réglementaire.

À compter du 01 juillet 2024, tous les pays ont convenu que le prix minimum de toute option CBI sera de 200 000 $ US. ​ Cela signifie que la somme minimale versée à tout fonds gouvernemental, projet gouvernemental ou projet de développement privé dans les pays participants sera de 200 000 $ US.

Les signataires du MOA indiquent clairement qu’il est illégal de réduire le prix minimum convenu.

Les acteurs du marché, les agents de marketing, les agents locaux et les développeurs qui ont des preuves de toute tentative ou cas de réduction doivent en informer rapidement l'unité CBI, l'agence de migration des investissements ou les unités de renseignement financier des pays participants.

En ce qui concerne un organisme de réglementation régional, les gouvernements participants nommeront bientôt une commission de réglementation intérimaire en attendant la promulgation d'une législation habilitante pour l'organisme de réglementation régional. La Commission de réglementation intérimaire, composée de 7 membres, sera issue de chaque pays participant, de la Commission de l'OECO et de la Banque centrale des Caraïbes orientales. Les fonctions du régulateur régional comprendront les suivantes :

  • Élaborer, publier et appliquer des normes régionales pour les programmes CBI.
  • Surveiller le respect des lois, règlements et normes.
  • Contrôler le respect des accords internationaux.
  • Enquêter sur les plaintes.
  • Faciliter le partage d’informations et les engagements avec les acteurs régionaux et internationaux.

Des flux de travail ont été développés et attribués pour tous les articles du MOA. Les pays de la CBI fourniront des mises à jour périodiques sur sa mise en œuvre.

A lire également