Voir le communiqué complet du ministère de l’Agriculture :

Le ministre et le ministère de l’Agriculture réfutent dans les termes les plus fermes les affirmations et allégations malveillantes, fausses et diffamatoires de contrebande de poulet formulées par le Bureau du chef de l’opposition.

La décision d’importer du poulet a été prise par le gouvernement du Guyana. Cela est devenu nécessaire car la consommation locale de poulet a considérablement augmenté, ce qui a rendu l’offre locale incapable de répondre à la demande croissante.

Outre l’augmentation de la consommation locale, l’industrie locale du poulet a été gravement touchée par une épidémie de grippe aviaire aux États-Unis d’Amérique au début de cette année. Cette épidémie, à son tour, a affecté négativement l’importation d’œufs à couver, ce qui a conduit à l’épuisement d’un approvisionnement déjà insuffisant en poulet en Guyane.

La décision d’importer du poulet visait non seulement à garantir un approvisionnement adéquat, mais également à stabiliser les prix dans le but de protéger les consommateurs.
Dans ces circonstances, la Guyana Marketing Corporation (GMC), une société publique détenue et contrôlée par le gouvernement du Guyana et qui relève de l’autorité de tutelle du ministère de l’Agriculture, a été dûment instruite et autorisée à importer du poulet afin de répondre à la demande. du marché local. Les documents pertinents relatifs à l’importation du poulet en question sont joints.

En conséquence, le bureau du chef de l’opposition est par la présente appelé à retirer immédiatement cette allégation sans fondement, imprudente et diffamatoire. La déclaration a déjà été envoyée pour avis juridique. Sauf retrait, des poursuites judiciaires seront engagées.

A lire également