Le Guyana et le Japon se sont engagés à travailler ensemble sur un certain nombre de défis de sécurité mondiale en tant que membres non permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Des consultations politiques sont en cours à Tokyo, au Japon, où le Guyana est représenté par le secrétaire aux Affaires étrangères et haut représentant pour les affaires du Conseil de sécurité de l’ONU, M. Robert Persaud. Ces consultations ont impliqué de hauts responsables du gouvernement japonais et de son ministère des Affaires étrangères.

La Guyane et le Japon seront tous deux membres non permanents du Conseil de sécurité en 2024. Au sein du Conseil, les deux pays ont convenu de collaborer sur des sujets importants, notamment le maintien de la paix, la consolidation de la paix et la prévention des conflits, le changement climatique, la sécurité alimentaire. et les conflits ; les femmes, les jeunes, la paix et la sécurité ; Haïti; et le Moyen-Orient.

Le Japon a assumé son siège non permanent pour la douzième fois en janvier 2023, tandis que le Guyana occupera son siège pour la troisième fois en janvier 2024. Le mandat est de deux ans.

Depuis l’établissement des relations diplomatiques le 11 juin 1969, le Guyana et le Japon entretiennent des relations bilatérales solides et fructueuses grâce à la coopération économique et technique.

Le Guyana a déjà tenu des consultations techniques et politiques avec deux membres permanents (P5) du Conseil de sécurité, à savoir les États-Unis et la Chine. Une consultation technique avec le Royaume-Uni devrait avoir lieu prochainement.

À Tokyo, le ministre des Affaires étrangères a également eu des entretiens avec le vice-ministre parlementaire des Affaires étrangères, M. FUKAZAWA Yoichi, sur le renforcement des relations bilatérales entre la Guyane et le Japon. (Département de l’information publique)

A lire également