Le directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le Dr Qu Dongyu, a exprimé son admiration pour la participation significative des jeunes à la modernisation du secteur agricole du Guyana.

Mercredi, le directeur général a engagé des étudiants de l'École d'agriculture de Guyane (GSA) lors de visites sur place du projet de culture hydroponique et du Programme d'entrepreneuriat agricole et innovant (AEIP), à l'Institut national de recherche et de vulgarisation agricole (NAREI), Mon Repos, Est. Côte Demerara.

Le directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), Qu Dongyu, engage les étudiants de la GSA

Le Dr Dongyu est actuellement en Guyane pour la 38ème session ministérielle de la Conférence régionale de la FAO pour l'Amérique latine et les Caraïbes.

« Vous avez de la chance car dans votre pays, vous avez un grand leader et une bonne opportunité pour l'économie grâce aux ressources naturelles… l'eau, le sol, le gaz, la forêt et d'autres ne vous offrent que des conditions préalables. C'est pourquoi nous avons besoin d'une génération qualifiée et disposée à s'engager dans la modernisation. Il faut se préparer », a-t-il dit aux étudiants.

Le Directeur général de la FAO remet une plaque à la PDG du NAREI, Jagnarine Singh

Le Dr Dongyu a également encouragé les agriculteurs en herbe à profiter de leurs opportunités de formation pour améliorer leurs compétences.

Au cours de la tournée, le directeur général a été informé de l'impact de la culture de cultures de grande valeur en raison de l'augmentation de la demande et du caractère lucratif, aux niveaux local et régional.

Une variété de cultures, notamment du pakchoi et des herbes haut de gamme, sont cultivées dans le cadre du projet hydroponique afin de répondre aux besoins de l'industrie touristique en pleine croissance.

Le Directeur général de la FAO, Qu Dongyu, le Ministre des ressources naturelles, Vickram Bharrat et d'autres responsables lors de la visite du site de NAREI

Entre-temps, environ 70 pour cent des jeunes sont déjà impliqués dans l’initiative AEIP, qui les a poussés à devenir propriétaires d’une entreprise agroalimentaire à succès.

À NAREI, environ 54 ombrières sont cultivées avec diverses cultures de grande valeur telles que la laitue, la coriandre, le chou frisé, le chou-fleur, le poivron, la carotte, le persil et le piment.

Près de 300 ombrières ont été construites à ce jour. Près de 13 pour cent de toutes les maisons ombragées construites ont été distribuées aux écoles du pays, 17 pour cent à des groupes agricoles et 50 pour cent à des agriculteurs.

Environ 15 pour cent des abris ombragés sont utilisés par des jeunes impliqués dans l'AIEP.

De plus, dans le cadre de la visite à NAREI, le Dr Dongyu a remis une plaque au PDG de NAREI, Jagnarine Singh, pour le magnifique travail accompli par l'agence pour stimuler le secteur agricole local.

Le DG était accompagné du Ministre des ressources naturelles, Vickram Bharrat, de la Représentante de la FAO dans le pays, Dr Gillian Smith, et d'autres responsables. (PPP)

A lire également