Le président Dr Mohamed Irfaan Ali a déclaré que les capacités techniques humaines de la société Guyana Power and Light (GPL) sont actuellement confrontées à un déficit, ce qui entraîne des déficiences opérationnelles.

S'adressant aux journalistes mercredi, le président Ali a déclaré qu'il était urgent de pourvoir ces postes vacants et que si la pénurie d'experts techniques persistait au niveau national, le gouvernement chercherait à recruter un soutien technique étranger.

« Nous reconnaissons qu’il existe un déficit de ressources humaines et qu’il faut y remédier. Nous devons recruter de toute urgence plus d’ingénieurs, plus de techniciens, plus de monteurs de lignes, à cause de la demande dans le système, à cause de l’utilisation du système », a expliqué le chef de l’État.

Il a souligné que plusieurs facteurs, notamment la croissance exponentielle de la demande d'électricité, le vieillissement des infrastructures et des actifs et le manque de redondance dans le transport, contribuent aux lacunes de l'entreprise.

Actuellement, il existe une demande de 220 mégawatts d’électricité, mais la GPL ne génère que 165 mégawatts aux heures de pointe.

« Tous ces problèmes sont traités de manière groupée, car l’un affecte l’autre. Nous travaillons actuellement à garantir que nous trouvons le mécanisme approprié pour combler efficacement l'écart de la demande pendant que nous attendons. [for] la nouvelle centrale électrique du gaz au rivage », a-t-il déclaré.

Le gouvernement a également entamé des discussions avec UK Export Finance (UKEF) pour explorer le financement de l'achèvement d'une nouvelle ligne de transport en direction de Linden et financera lui-même la modernisation du transport existant.

Fin décembre 2023, 76 conteneurs équipés de moteurs, totalisant 28,9 MW, ainsi que de radiateurs, de séparateurs de carburant et d'huile de lubrification, sont arrivés sur les côtes guyanaises.

Ces conteneurs ont été immédiatement transportés vers la sous-station de Columbia East Coast Demerara pour y être installés. La puissance restante, soit plus de 10 mégawatts, devrait être mise en service dans les prochaines semaines.

Mardi, le président Ali s'est entretenu avec Power Producers and Distributors Incorporated (PPDI) et Wartsila, les deux sociétés qui travaillent aux côtés de GPL pour fournir de l'électricité via le principal réseau électrique du Guyana, le système interconnecté Demerara Berbice.

Le chef de l'État a exprimé son mécontentement quant à leur performance au cours de la réunion et les a exhortés à explorer des options alternatives d'approvisionnement en électricité jusqu'à ce que la centrale de transformation du gaz en énergie de plusieurs milliards de dollars en cours de développement au Pays de Galles, dans la région 3, soit pleinement opérationnelle.

Une fois achevée, la centrale devrait fournir environ 300 mégawatts d'électricité, ce qui améliorera considérablement l'efficacité des opérations de GPL.

A lire également