Davantage de possibilités sont offertes aux jeunes Amérindiens à travers le pays grâce à un don de 1 $. 4 milliards de dollars (9,1 millions de dollars canadiens) Projet d'autonomisation de la prochaine génération, d'agence et d'égalité des genres (ENGAGE).

Le protocole d'entente (MoU) pour le projet qui a été signé entre le ministère des Affaires amérindiennes et le Canada est mis en œuvre par l'agence de l'Entraide universitaire mondiale du Canada (EUMC), dans le cadre d'un projet quinquennal financé par Affaires mondiales Canada (AMC). .

Dans le cadre de ce projet, l'EUMC cherche à travailler en étroite collaboration avec le ministère pour renforcer l'autonomisation des jeunes autochtones, en particulier des jeunes femmes des régions un, sept, huit et neuf.

S'exprimant lors de la signature du protocole d'accord dans la salle de conférence de son bureau de la rue Thomas, la ministre des Affaires amérindiennes, Pauline Sukhai, a déclaré que le gouvernement continuerait de prendre très au sérieux le développement des jeunes autochtones.

« Nous offrons un certain nombre d’options et d’opportunités à nos jeunes. Nous l'avons constaté dans le cadre des efforts déployés par notre gouvernement pour veiller à ce que nos ressources humaines soient solidement développées dans les communautés amérindiennes », a déclaré la ministre Sukhai.

Le ministre des Affaires amérindiennes a ajouté qu'avec la signature de ce protocole d'accord en collaboration avec les agents de soutien communautaire (OSC) déjà existants, les femmes de l'arrière-pays bénéficieront d'opportunités élargies.

Par ailleurs, l'ambassadeur du Canada en Guyane, Mark Berman, a noté que ces jeunes Amérindiens bénéficieront davantage d'une formation professionnelle, pourront réseauter et contribueront à renforcer leurs capacités.

Ils bénéficieront également de subventions pour des initiatives d’autonomisation économique des jeunes et développeront leurs compétences en matière d’entrepreneuriat.

« Le projet jeunesse ENGAGE complétera le gouvernement du Guyana et ses efforts en cours pour améliorer le paysage social et économique des jeunes autochtones. Il vise également à aider les jeunes autochtones à transmettre de nouvelles compétences en opportunités de moyens de subsistance durables », a déclaré l'ambassadeur.

Le projet a été présenté au ministère en 2022 lors d'une série de réunions avec l'EUMC et le GAC.

A lire également