La société responsable du remorqueur et de la barge (OME Tone One), qui ont dérivé dans quatre bouées et deux pontons aux travées 12 et 13 du Demerara Harbour Bridge (DHB), prendra en charge les frais de réparation.

C'est ce qu'a déclaré dimanche soir le ministre des Travaux publics, Mgr Juan Edghill, lors d'une évaluation de l'accident, survenu à 19h30.

« L'entreprise responsable de cela, quel que soit le coût des dommages, devrait payer, ce n'est pas une option », a assuré le ministre Edghill.

Une enquête est actuellement menée par le Département de l'Administration Maritime (MARAD) pour déterminer la cause de l'incident et si le remorqueur poussant la barge avait suffisamment de contrôle, compte tenu de son lourd chargement de tôles d'acier.

En outre, le ministre a déclaré que des experts techniques seraient recrutés pour effectuer des inspections afin de garantir que le pont reste en bon état pendant la construction du nouveau pont.

Des plongeurs ont également été déployés pour évaluer l'étendue des dégâts sur les ancres.

Le ministre Edghill a souligné que malgré l'incident, les interférences avec la circulation sont minimes et il a assuré au public que le pont restera fonctionnel pour la circulation.

Les poids lourds sont également autorisés à traverser le pont.

Le ministre a confirmé que tous les membres d'équipage et les garde-côtes étaient recensés.

A lire également