Le gouvernement du Parti populaire progressiste/civique (PPP/C) cherche à obtenir l’approbation de l’Assemblée nationale pour un financement supplémentaire de 25,9 milliards de dollars. Cela comprend de l’argent pour la Force de défense guyanienne (GDF) et les secteurs de l’agriculture, de la santé et de l’éducation.

Le ministre des Finances, le Dr Ashni Singh, a présenté les documents financiers quatre et cinq lors d’une séance de l’Assemblée nationale lundi. Le document financier 4 concerne les avances du Fonds de prévoyance pour les travaux en capital et en cours entre le 1er octobre et le 8 décembre 2023, tandis que le document financier 5 couvre les programmes de travail élargis pour la période se terminant le 31 décembre 2023.

Parmi les fonds recherchés, près de 1,3 milliard de dollars sont destinés à la Guyana Defence Force (GDF), qui est actuellement en état d’alerte face aux menaces qui pèsent sur le territoire guyanais d’Essequibo en provenance du Venezuela voisin.

Il a été expliqué que l’argent est destiné au « soutien à la défense et à la sécurité », tandis qu’une somme de plus de 527 millions de dollars est recherchée pour des programmes de développement dans les régions un, six, sept, huit et neuf. Des fonds sont également recherchés auprès du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

« Sous l’égide du ministère de l’Intérieur, plus de 2,8 milliards de dollars ont été recherchés pour diverses initiatives, dont 2,8 milliards de dollars visant à renforcer les capacités de lutte contre les incendies des services d’incendie de Guyane (GFS), y compris leurs opérations dans l’arrière-pays et les zones périphériques », a ensuite expliqué le ministère des Finances dans un communiqué. déclaration.

Parallèlement, on demande l’approbation de plus de 12,3 milliards de dollars pour le secteur agricole, destinés à subventionner les organisations locales et à fournir à l’Autorité nationale de drainage et d’irrigation (NDIA) des ressources supplémentaires pour réaliser des travaux de drainage et d’irrigation et lutter contre le phénomène El Nino.

« Ces interventions de drainage et d’irrigation visent à atténuer les effets d’El Niño sur le secteur agricole du Guyana. Les agriculteurs réclament un soutien supplémentaire pour protéger et accroître la productivité de leurs cultures et de leur bétail et le gouvernement s’est engagé à fournir ce soutien », a indiqué le ministère.
« Il convient également de rappeler qu’en novembre dernier, le président Ali avait indiqué que dans le cadre de l’allocation de 5 milliards de dollars pour le coût de la vie, 850 millions de dollars seraient utilisés pour l’acquisition d’engrais à distribuer aux agriculteurs. »

En outre, une approbation a été demandée pour l’argent dépensé pour la Guyana Sugar Corporation (GuySuCo) sous la forme de 643 millions de dollars pour soutenir les coûts opérationnels. Des coûts supplémentaires pour les services de sécurité ont également été couverts, qui ont été reversés à plusieurs régions.

L’approbation d’un financement a également été demandée pour le secteur de la santé, qui bénéficiera de 3,9 milliards de dollars pour soutenir le déploiement des infrastructures de santé. Cette somme comprend 3,3 milliards de dollars pour la construction du nouvel hôpital régional d’Amsterdam, qui, selon le ministère, s’ajoutera « à la série de plusieurs nouveaux hôpitaux dans le cadre du programme plus large du gouvernement visant à moderniser le système de santé ».

Un autre domaine couvert par le financement supplémentaire est le secteur de l’éducation, avec plus de 530,6 millions de dollars recherchés pour un financement supplémentaire dans le cadre du prêt de la Banque de développement des Caraïbes (CDB) pour le projet de développement des compétences et d’employabilité.

Le ministère des Travaux publics a également été pris en compte, avec l’approbation demandée pour plus d’un milliard de dollars pour l’entretien des routes, l’achat d’équipements et pour le département des transports et des ports, alors que le pays continue de subir une transformation massive de ses infrastructures.

Parallèlement, des financements ont été recherchés pour le bureau du Premier ministre, dont plus de 188 millions de dollars pour fournir des ressources supplémentaires à la Linden Electricity Company Incorporated afin de soutenir les opérations d’Ituni, à Mahdia Power and Light Inc et à Kwakwani Utilities. De plus, l’argent servira à financer la ligne de crédit du gouvernement indien « en raison d’une accélération de la livraison de systèmes solaires photovoltaïques ».

A lire également