Dans ses vœux de l'Aïd-ul-Fitr, le président Dr Irfaan Ali a appelé les Guyanais à adopter une attitude de pardon et de compassion, alors même que la promesse durable de prospérité et d'harmonie sociale continue de se concrétiser.

Selon le président, avec la fin du Ramadan, il est temps pour les musulmans d'inaugurer l'Aïd-ul-Fitr, qui est célébré aujourd'hui et qu'il a décrit comme « une célébration de l'amour, de la gratitude et de l'empathie ».

« Le mois sacré du Ramadan est terminé. Pendant le mois sacré, les musulmans se livraient à des actes d'abstinence, de jeûne, de charité et de prière pour renforcer leur foi en Allah.

« Cette période particulière les assure des bénédictions de Dieu. Maintenant que le Ramadan est terminé, les musulmans expriment leur profonde gratitude pour la miséricorde d'Allah et célèbrent l'Aïd-ul-Fitr avec une grande joie.

Adressant ses chaleureuses salutations de l'Aïd-ul-Fitr 2024 à tous les Guyanais, en particulier à la communauté islamique, le président Ali a noté que le développement du Guyana était porteur de la promesse non seulement de prospérité mais aussi d'harmonie sociale.

« Pendant l'Aïd-ul-Fitr, les musulmans de Guyane se rassembleront avec leurs proches, partageront avec ceux qui en ont besoin et réfléchiront à l'unité de l'humanité, comme le souligne le Saint Coran », a déclaré le président.

« La promesse de prospérité durable et d'harmonie sociale du Guyana nous permet à tous de célébrer les fêtes de chacun avec plus d'unité et de joie. »
De plus, il a souligné l'importance du festival comme « un rappel de nos valeurs communes d'unité, de bonheur, d'amour, de pardon et de compassion ».

Le Président a insisté sur le fait que tout le monde devrait prendre le temps de se rappeler d'inclure tout le monde dans son amour et sa générosité, en particulier les moins fortunés, car selon le Président, « élever les plus vulnérables est une obligation de notre foi ».

« Le Saint Prophète (sur qui soit la paix) dit : « Ce n'est pas un croyant dont l'estomac est plein alors que son voisin meurt de faim. »

« Observons donc l'Aïd-ul-Fitr avec gratitude et un cœur plein d'amour et d'empathie. Eid-Moubarak à tous !

A lire également